La diversité des expériences de nos enseignants est grande : danses contemporaines françaises (du processus néo-classique, moderne à la performance improvisée), danse belge, scène anglo-saxonne, aventure de la bascule hip-hop de la rue à la scène.

Cette diversité ne les disperse pas car il s’agit pour les uns et les autres d’engagements clairs sur des terrains nommés création, recherche, nécessité d’exister sans nier pour autant le plaisir de l’expression de soi ni s’écarter du processus de travail plus léger.

Majoritairement engagée sur le terrain de la scène, notre équipe s’inscrit également sur le terrain de la pédagogie. Certains ont développé un engagement pour la transmission et une curiosité pour les processus qui sous-tendent la formation du danseur en traversant des cursus de D.E en Danse (contemporain, jazz, classique), et en intervenant sur divers espaces pédagogiques : conservatoire, centre de formation professionnelle ou cadre universitaire.

Une autre caractéristique est l’entrée dans deux traditions de danse : l’une, française, qui par sa culture académique et ses modalités de rupture soulève les questionnements de la nouvelle danse ; l’autre, anglo-saxonne, dans sa culture du résultat et dans l’obsession de la solidité du danseur mais aussi par les strates critiques qu’elle a amenées à l’histoire de la danse.

Les membres de notre équipe pédagogique ont alors pour dénominateur commun de garder une curiosité certaine et un questionnement permanent des outils propres à la progression du danseur et de l’évolution de ces outils.

Voir la plaquette des Cours et Master-Class saison 2013-14

 

——————————CONTEMPORAIN——————————

 

Alain GonoteyAlain Gonotey

Chorégraphe de la Cie Lullaby, Directeur artistique et pédagogique de la formation Lullaby Danza Project

Pièces phares “Bla Bla Bla” en 2000, “Désamour à mort” en 2002, “En visage No figure” en 2006
Interventions pédagogiques, artistiques, porteur de projets : training du danseur, PESMD, Conservatoire, stages, Politique de la Ville, Prévention Judiciaire de la Jeunesse
Diffusion : scènes nationales, festival de danse, lieux alternatifs divers…

Afro-européen, Alain Gonotey pressent dans la translation charnelle et intérieure qui s’opère dans sa conscience et son expérience de danseur, les éléments d’une adéquation vive, alerte à l’inquiétude sourde de nos civilisations.

La danse – qui parle à l’inconscient des corps, à la mémoire physique des gens, à tout ce qui ne peut pas être dit – offre un ensemble d’archaïsmes fondateurs dans la relation à autrui, dans l’intimité significative aux éléments, qu’Alain Gonotey retrouve dans « son » expression contemporaine. Elle s’exprime dans un regard sur une modernité vouée à la rencontre entre une abstraction poétique du geste et une interrogation politique des codes et représentations d’univers académiques, ethniques et contemporains qui définissent les relations entre individus, la matière et le monde.

 

Julie OosthoekJulie Oosthoek

Danseuse pour les Cies Lullaby, Robinson, Faizal Zeghoudi, Entresol

Professeur diplômée d’état, enseigne dans diverses structures associatives et publiques (Conservatoire de Bordeaux, CDC Cuvier de Feydeau)

“Mon travail rencontre plusieurs influences de danse contemporaine : contact improvisation mais aussi un travail technique (au sens : définition des codes), release technic-flying low, et un travail plus académique français.

J’axe ma pédagogie sur la notion d’espace, espace dans lequel nous évoluons, espace interpersonnel, espace entre ciel et terre, espace intérieur. Une bonne partie du travail est au sol, ne cherchant pas la perfection du geste mais l’énergie et l’amplitude qui permettra au corps de circuler aisément et rapidement entre le niveau le plus bas et la station debout voire plus. Je ne considère pas la danse comme un art individuel uniquement, c’est pour cette raison que dans mes cours, je fais l’aller-retour entre prise de conscience individuelle et prise de conscience collective.”

 

Lauriane chammingsLauriane Chamming’s

Chorégraphe de la compagnie Le cr! du p!ed, Directrice du Festival D’ici Danse!

Danseuse pour les Cies Faizal Zeghoudi, Christine Grimaldi, Fabre Sènou, Mutine, Le Manège en chantier (créations enfants) et la Cie du Si (musique vivante et danse)

Professeur diplômée d’état en danse contemporaine mais aussi formée à la danse classique, Jazz et aux arts du cirque, a également suivi une formation en musique et histoire de l’art

Sensible au travail d’improvisation et à la création chorégraphique, sa pédagogie est axée sur l’échange, la curiosité et l’envie. Elle invite le danseur à se questionner sur la présence et l’écoute. Son travail s’appuie alors sur l’importance du regard et sur la conscience de l’espace et du temps. Egalement musicienne, elle cherche une danse musicale, ludique et contrastée pour “s’étonner et partager”.

 

cindy villeminCindy Villemin

Conservatoire de danse de Bordeaux, cycle professionnel spécialisé en contemporain

Formation professionnelle du danseur moderne, Cie Lullaby

Actuellement, Cindy Villemin est interprète pour quatre compagnies / chorégraphes. Alain Gonotey lui offre une place dans sa compagnie (Cie Lullaby) en 2008, un an après qu’elle ait suivie une formation professionnelle en danse. Elle rentre parallèlement au CNR de Bordeaux, occasion pour elle de travailler avec Samuel Mathieu et Catherine Legrand. L’année suivante en 2009, elle est engagée par Claude Brumachon pour la création Liberté au CCNN. C’est en 2010 qu’elle devient interprète dans la compagnie Hors Corps, et dans la compagnie Lassen, cette dernière associant danse, théâtre, chant et percussions corporelles. Elle performe et improvise régulièrement avec la fanfare afro-jazz Manguidem Taftaf depuis 2011. Elle participe cette année à la création « Bouncing Universe in a Bulk » d’Eric Arnal Burtschy.

Durant ses études d’architecture, Cindy Villemin suit des cours d’art dramatique, fait partie d’une troupe de théâtre et participe à des ateliers chorégraphiques. Mais c’est grâce à ses nombreux séjours en Asie et son diplôme « Tokyo, ville foraine » qui traite de la mobilité, du corps en mouvement dans les métropoles asiatiques qu’elle prend goût à la danse.

> Voir la vidéo du stage de danse contemporaine du Lullaby Danza Project, encadré par Cindy Villemin.

 

augusteAuguste Ouédraogo

Chorégraphe de la Cie Auguste-Bienvenue

Il intègre la Troupe Le Bourgeon du Burkina en 1993 où il reçoit jusqu’en 2000 une formation en danse, théâtre, conte et musique. Suite à cette formation de base, il prend part à plusieurs ateliers de danse au Burkina et à l’étranger auprès de chorégraphes de renom comme Christophe CHELLEUX, Robert SEYFRIED, Salia SANOU, Seydou BORO, Opiyo OKACH, Xavier LOT, Angelin PRELJOCA, Benjamin LAMARCHE, Claude BRUMACHON etc.

La compagnie Auguste Bienvenue, créée en 2000 à Ouagadougou (Burkina Faso) par Auguste Ouedraogo et Bienvenue Bazié, vogue entre danse contemporaine et racines africaines. Elle oeuvre également au développement de la création chorégraphique sur le continent africain et s’attache à faire émerger une nouvelle génération d’interprètes féminines au Burkina Faso. La compagnie compte plusieurs pièces qui font l’objet de tournées nationales et internationales, dont Traces, (2007), Tourments Noirs (2009) ou Dans Un S’Y Mettre (2009/2010).

 

——————————HIP HOP——————————

 

norton antiviloNorton Antivilo

Chorégraphe de la Cie Acta est Fabula

Danseur des Cies Lullaby, Rêvolution, Positive Attitude (tournée nationale et internationale)

Enseignant au centre de formation Rêvolution

“La démarche de la compagnie tend à favoriser la rencontre de divers langages chorégraphiques, esthétiques et surtout musicaux. Ceci à partir d’un questionnement sur l’écriture Hip Hop.”

Danseur, chorégraphe et directeur artistique de la Compagnie Acta Est Fabula depuis 2003, Norton a débuté sa formation de danseur en 1995.  Médaillé d’Argent en Jazz au Conservatoire de Danse de Bordeaux, il se forme à la danse Hip Hop auprès d’Anthony Egéa à Bordeaux, et à Montpellier avec Gabin Nuisier, Junior Almeida et Sébastien Lefrançois. Par le biais de ses rencontres et de ses différents stages, il se perfectionne aux techniques propre à la danse hip hop comme le pop, le lock, le jazz rock, la house dance avec des intervenants de renommée internationale comme Dominique Lesdema, Babson, Meech, P lock et Ahmed Agouni.

 

fabienFabien Faucil

Danseur des Cie Lullaby, Acta est Fabula, Etre’ ange

Crew Rising Star

Artiste chorégraphique

Ancien élève de la formation Lullaby Danza Project, “il est pour moi naturel de venir aujourd’hui partager une expérience de transmission avec des danseurs que je n’aborde pas comme des élèves mais comme des artistes en situation de recherche, tout comme moi. Ensemble nous allons essayer de communiquer, de partager des points de vue autour de problématiques choisies : l’abstraction, le sol comme terrain d’expression, la contrainte comme outil de créativité, … et bien sûr le Hip Hop ; un Hip Hop qui traditionnellement doit se jouer des codes, et donc de ses propres codes avant tout autre. Réinterroger son rapport au sol, ses appuis et certaines coordinations ou techniques de déplacement, approfondir son imaginaire, partager nos univers, et pourquoi pas les confronter. Le travail debout sera volontairement anecdotique afin de se focaliser sur le travail au sol”.

 

sabineSabine Samba

Danseuse – Chorégraphe de la Cie GestueLLe

Diplômée d’état

Artiste chorégraphique

La chorégraphe se forme au conservatoire de Bordeaux, puis obtient son diplôme d’état en 1998. De sa rencontre avec la danse hip-hop en 1996, elle construit son expérience d’interprète et de recherche chorégraphique auprès des Cie « Rêvolution » et « Hors-Serie ». Nourrie d’autres danses (Salsa, Jazz…), elle développe une danse hip-hop, à travers les Funks style(danse debout) et les danses métisses. Elle fait cohabiter une spontanéité du verbe, une théâtralisation du quotidien avec un travail gestuel propre à faire émerger la dimension émotionnelle du mouvement.

En 2005, elle crée le solo « Mademoiselle vous avez vu le film », en collaboration avec Alain Gonotey. En 2005/2006, elle conçoit le duo « Rétroviseur », en collaboration avec Christophe Roser, de la Cie « Magic Electro».

Sabine Samba propose des outils naissant d’une gestuelle en résonance autour d’un langage corporel de manière Hip Hop devenue déstructurée par l’influence d’une écriture contemporaine. Portée par l’écoute du corps, elle développe une danse organique harmonieuse, sensible au temps et à l’espace.

 

——————————JAZZ——————————

 

lee blackLee Black

Chorégraphe, direction artistique pour les J.O. d’Albertville, théâtre, festival, télévision

Danseur pour les Cies Régine Chopinot, DCA, Molly Molloy, Redha, Arthur Plaeschart …

Professeur diplômé d’état, enseigne au centre de danse Rosela Hightower, Paris Centre, London Ballet Studio, studio Harmonic (Paris), Cie Régine Chopinot, Cie DCA (Philippe Découflé), Cie Rêvolution, PESMD

“Écouter – observer – communiquer – motiver – développer – imaginer – créer – concevoir – organiser – respecter – adapter – entraîner – mettre en place – programmer – réussir”. Tel est le credo de Lee. Sa connaissance est vaste des aspirations de la danse contemporaine aux exigences des compagnies jazz et des modes variés d’exposition de celle-ci (scène, télévision, travail de l’image)

Originaire de Londres, Lee Black, commence sa formation de danseur jazz à 17 ans aux fameux London Dance Studios, accepté par la suite au Rambert Ballet School il y consolidera sa formation en danse classique et contemporaine. D’abord membre du groupe «Arlène Phillips Hot Gossip» à , il est ensuite invité par Molly Molloy à danser pour la réouverture du Paradis Latin en 1977 à Paris. Depuis, il demeure en France et travaille avec de nombreux chorégraphes de renoms comme Claude Thompson, Claudette Walker…va faire de nombreuses apparitions télévisées (Champs-Elysées, Sacrée Soirée, Les Carpentiers…), et aura l’occasion de danser dans des shows pour des artistes comme Dalida, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan. Il apparaît aussi dans de nombreuses publicités comme Eram, Bouger avec la Poste… C’est en 1985 qu’il intègre la compagnie de Régine Chopinot pour 4 ans; en 1991, il est alors chorégraphe assistant de Philippe Découflé pour les JO D’Albertville. En 1991 il obtient son DE de danse et poursuit alors sa carrière dans l’enseignement. Actuellement, il enseigne dans de nombreux centres de formations à Bordeaux : cie Lullaby, cie Révolution et PESMD. Lee Black a une énergie et une force créative hors du commun, il va vous transmettre un langage du corps abordant à la fois les valeurs techniques mais aussi émotionnelles.

 

orianneOrianne Tourdias

Diplômée d’état

Danseuse interprète de la Cie Tilt Evo

Membre du collectif No-Ballet

Attirée depuis toujours par une danse énergique et harmonieuse, l’entrain et la spontanéité de la musique et de la danse jazz, Orianne axe sa pédagogie sur sa sensibilité instinctive et artistique, à travers un langage corporel organique et musical. Son enseignement s’articule autour de bases techniques, d’une danse remplie d’émotions, nourrie de ses rencontres artistiques contemporaines, d’une danse pulsionnelle alimentée par la culture africaine.

 

——————————CLASSIQUE——————————

ClothildeFagour         Clothilde Fagour

Danse classique –  danseuse interprète

Diplômée d’état

« La danse classique est selon moi un formidable outil technique, artistique et sensoriel qui nous permet de faire le point sur notre rapport à l’autre, à l’espace et à soi-même. Le corps a des ressources et des capacités bien souvent insoipçonnées, trop souvent limitées, qu’il m’est agréable de découvrir avec les personnes avec lesquelles je travaille et en chacune d’entre elle. Un corps riche, fait d’impasses, de silences, de liens et de musicalité. Un corps rythmé qui, si on prend le temps de l’écouter et de travailler avec lui a des choses à nous apprendre et à nous révéler. Un corps en lien avec l’air, mais qui fussionne avec le solpour pouvoir s’élever et porter de réels fruits. En dehors du simple aspect technique et physique d’un cours, je considère l’espace de celui-ci  comme un lieu d’enrichissements et d’échanges humains. Non seulement au travers des échanges verbaux et physiques mais également au travers de l’observation et l’écoute de l’autre»

 

marie-laureMarie-Laure Gronnier

Danse classique –  danseuse interprète

Diplômée d’état, intervenante au CDC de Bordeaux (Cuvier de Feydeau)

« Je souhaite axer mon travail sur la prise de conscience du mouvement et du plaisir qui en résulte dans un cours de danse classique traditionnel. J’aime trouver des synergies entre les disciplines et faire percevoir la satisfaction du geste. Par la dynamique interne du corps et le contrôle des muscles profonds, nous pouvons développer les acquisitions essentielles telles que la verticalité, l’énergie et le contrôle des tensions. L’importance de la part que nous accordons aux sensations dépend de notre vécu et de notre disponibilité. Mon objectif est d’affiner les perceptions et d’aider à comprendre la base du mouvement.»